Refonte de site : les principales étapes

La refonte d’un site n’est pas nécessairement limitée à un changement de design. Cela peut impliquer des modifications au niveau du nom de domaine, des changements des URL, ou encore de la structure et l’arborescence du site. Il y a des refontes de grande ou de moyenne ampleur, dépendant avant tout des objectifs. Les refontes de site nécessitent de se conformer à un processus et une méthodologie précise dont voici les principales étapes :

Les étapes de la refonte

  • Définition des objectifs du nouveau site postrefonte. Ce sont eux qui vont déterminer le type de refonte à mener. Il est donc impératif d’être précis dans cette phase d’expression du besoin du projet global de refonte.
  • Définition du planning. Cette tâche n’est pas à sous-estimer, car le projet de refonte peut s’étendre sur plusieurs mois et concerner de nombreuses personnes qui interagissent. Il est donc essentiel de planifier dans le temps, les taches de chacun.
  • Établir un cahier des charges. Ce document permet de formaliser l’ensemble des points essentiels relatifs au nouveau site, dans les moindres détails. Le cahier des charges doit être le plus formel, précis et détaillé possible : quel graphisme, quel design, quelle structure, combien de pages, etc.
  • Arrêter un choix sur un CMS ou un Framework. Un Framework est composé de scripts développés par une société informatique pour faciliter la tâche du développeur. Un CMS permet la création et la gestion des sites web. Ce sont des outils faciles à utiliser, à la portée de tous.
  • Faire des audits. Réaliser l’état des lieux du site, avec ses points forts et ses points faibles. C’est une étape fondamentale dans le processus de refonte. Voici les points clés à auditer pour ne rien laisser au hasard :
    La navigation : comment un utilisateur arrive jusqu’aux pages qui l’intéressent précisément ? Mesurer l’efficacité du parcours.
    La conversion : performance du site niveau trafic, capacité d’attraction de visiteurs qualifiés, et conversion des visites en achat ou remplissage de formulaire.
    La technique : temps d’affichage des pages, des chargements des images, adaptation du site sur les différents supports type téléphones mobiles.
    Le SEO : mesurer les résultats de référencement naturel du site.
  • Prévoir la préproduction. Étape primordiale, car elle permet de développer le nouveau site hébergé sur un serveur de préproduction. Cela permet de modifier, corriger, améliorer au fur et à mesure de l’avancement avant la mise en ligne.
  • Lancer la mise en production quand le nouveau site est prêt.

Refonte de site : quels risques pour votre SEO et comment les minimiser ?

Refondre un site présente un risque pour le SEO, peut affecter sérieusement le ranking, et donc impacter fortement le trafic. Surtout si des modifications structurelles ont été réalisées comme le nom de domaine, les URL, les contenus, etc.

C’est pourquoi l’aspect SEO doit être considéré avec grande attention dès le début du projet de refonte.

Choisissez d’être accompagné par nos experts SEO

Préparer la refonte de son site web

Réaliser un cahier des charges SEO et établir un plan de redirection

Établir un cahier des charges SEO consiste à lister toutes les fonctionnalités SEO du nouveau site.

Le plan de redirection est la pierre angulaire d’une refonte réussie niveau SEO : il s’agit de remonter toutes les URL du site existant et d’identifier les redirections effectives, puis de planifier les redirections nécessaires une fois le nouveau site mis en production.

Penser aux redirections 301

Si la refonte de votre site web implique le changement des URL, cela va nécessiter d’effectuer un travail de redirection. Il s’agit d’indiquer aux moteurs de recherche que des pages ont changé d’adresse, mais aussi de rediriger les internautes vers les nouvelles pages, sans qu’ils tombent sur des erreurs 404. Point de vue SEO, cela permet d’établir une transition entre les pages anciennes et nouvelles, tout en gardant le SEO accumulé au fil des années.

Mise en production du nouveau site : les points clés

La mise en production du nouveau site est en quelque sorte le grand saut, une fois la refonte achevée. Voici les points sur lesquels porter toute son attention lors de cette étape cruciale.

  • Employer un plug-in qui permet de remplacer les URL de préproduction par les URL du nom de domaine final.
  • Désactiver le plug-in de cache.
  • Tester le bon fonctionnement du site.

Tirer avantage de la refonte : optimiser le SEO et tester les résultats

La refonte du site web est maintenant achevée, le nouveau site est en ligne. C’est encore une fois le SEO qui doit être au centre de l’attention et améliorer ce qui doit l’être pour optimiser le référencement naturel. C’est le moment de tout miser sur les optimisations SEO décidées en amont, pour donner au nouveau site un maximum de chance de sortir grandi d’une refonte.

Pour tester les résultats, il est recommandé d’intégrer des codes de tracking qui vont permettre de mesurer les performances du nouveau site : nombre de pages vues ou de contenus téléchargés, etc.

Réalisez des audits réguliers pour surveiller les indicateurs clés : volume de trafic, taux de conversion, taux de rebond, etc.

Refondre un site web comporte un risque intrinsèque qui peut impacter négativement le ranking SEO et le trafic. Il s’agit d’un exercice périlleux, motivé par des changements nécessaires qui, au final, boosteront vos performances digitales et commerciales.

L’essentiel est de bien se préparer, de ne rien laisser au hasard, d’avoir des objectifs et une feuille de route claire et détaillée. La refonte de site web est un exercice délicat, mais qui s’avère parfois nécessaire pour développer une entreprise et son chiffre d’affaires ?