SXO et SEO, ne les confondez pas

Le SXO est l’acronyme de Search eXperience Optimization. Le terme de SXO désigne une tendance, une nouvelle forme de SEO où l’individu est priorisé lorsqu’il est en phase de recherche d’informations ou de contenus de qualité sur internet. Le SEO ou référencement naturel est la mise en place de stratégies pour obtenir une visibilité sur internet optimale. Ces deux acronymes, SXO et SEO, peuvent sembler opposés, mais en réalité, ils se complètent pleinement et se rejoignent sur de nombreux aspects.

Le SXO, un élément devenu capital en SEO

L’importance de l’expérience utilisateur n’est plus à démontrer en SEO. Google et ses algorithmes font la loi, mais c’est toujours l’internaute qui a le dernier mot. C’est lui qui vous choisit et non l’inverse. Quelque part, le SXO existait avant même qu’il ne soit créé. Malgré l’importance de l’intelligence artificielle, l’utilisateur choisit ce qui lui parle le plus. En démontrent l’importance de la vitesse de chargement d’un site ou la qualité des contenus qui répondent à l’intention de recherche. Rien de pire qu’un site qui rame, qui traîne pour se charger. L’internaute va voir ailleurs. Pareillement, les contenus qui racontent tout et n’importe quoi font fuir le lecteur ! Le SXO, c’est donc tout un ensemble. C’est faire de la qualité pour charmer l’internaute et l’attirer sur la toile. Voici quelques exemples de stratégies SXO :

  • la rédaction de contenus à forte valeur ajoutée ;
  • le maillage interne et le cocon sémantique ;
  • la mise en place de données structurées pour donner des résultats directement dans la SERP de Google à l’internaute ;
  • la stratégie de mots-clés qui se basent non plus sur le keyword stuffing (bourrage de mots-clés), mais sur l’intention de recherche ;
  • l’UX design d’un site web, son interface utilisateur et son interactivité.

« 88 % des utilisateurs sont moins susceptibles de revenir sur un site web après une mauvaise expérience utilisateur. » (source Hubspot)

Mise en place d’une stratégie SXO : se mettre à la place de l’utilisateur

Le SXO est venu comme une réponse tardive à certaines dérives du SEO. Sur optimisation, bourrage de mots-clés et de liens en sont les principaux. Le SXO a pour bénéfice de sonner le glas et de remettre l’internaute au cœur des priorités. Arrêter de vouloir à tout prix être le premier sur Google à tout prix, ne se focaliser que sur les algorithmes de Google ! Ces abus ont eu bien souvent l’effet inverse, frustrant l’internaute et son expérience utilisateur. Un taux de rebond exponentiel et une frustration pour les internautes, n’obtenant aucune réponse.

Le SXO a permis de remettre l’expérience client au cœur des priorités et pour les développeurs informatiques et pour les agences SEO.

Une stratégie SXO efficace repose sur 3 piliers communs au SEO :

  1. La stratégie de mots-clés.
  2. Bien définir sa cible et ses personas.
  3. Répondre à l’intention de recherche (navigationnelle, informationnelle et transactionnelle).

La stratégie de mots-clés

Identifier et analyser vos mots-clés en fonction de votre thématique sont les prérequis pour une stratégie de contenus efficace. Volume de recherche, faisabilité et mots-clés correspondant à la requête recherchée sont la base de votre stratégie SXO et SEO. Pour vous aider, un outil de recherche de mots-clés est essentiel. Gratuit, offert par Google, Google Keyword planner est facile d’utilisation et reste un bon indicateur pour votre stratégie. Des outils comme Ubersuggest, SEMrush ou Ranxplorer ont une version freemium. Alors, n’hésitez pas à les essayer.

Définir votre buyer persona pour toucher votre cible

Le buyer persona ou votre cible doit être défini dès le début de votre stratégie SXO. Vous ne vous adressez pas de la même manière à des cadres supérieurs qu’à des femmes au foyer en quête d’une recette de cuisine ! Adaptez votre vocabulaire et votre sémantique à votre cible reste la base en SXO.

Répondre à l’intention de recherche de l’internaute

Trois types d’intentions de recherche existent. Selon la requête tapée par l’internaute sur le moteur de recherche, celui-ci répondra d’une certaine manière et affichera des résultats différents. Voici les 3 intentions de recherche :

  1. l’intention de recherche informationnelle : l’internaute recherche des informations, une réponse à une question ;
  2. l’intention de recherche navigationnelle : l’internaute connaît votre nom et effectue directement la recherche de votre site dans la barre de Google Search ;
  3. l’intention de recherche transactionnelle : l’internaute souhaite acheter un produit sur internet ou recherche un service.

Les éléments clés d’une stratégie SXO réussie

Voici quelques éléments à mettre dans toute stratégie SXO (et SEO) :

  1. Soigner l’apparence de votre site web.
  2. Optimiser la navigation sur votre site internet en le structurant correctement.
  3. Augmenter la vitesse de chargement de votre site.
  4. Créer un site responsive, adapté aux mobiles.
  5. Soigner vos balises Title, H1 et métadescription.
  6. Faire du maillage interne.
  7. Créer du contenu de qualité à forte valeur ajoutée.
  8. Faciliter la lecture, aérer le texte.
  9. Privilégier le netlinking de qualité.
  10. Intégrer des Call-to-action, inciter l’internaute à venir sur votre site.

« 53% des utilisateurs quitteront la page si le chargement prend plus de 3 secondes » (Source : Google)

Analyse de performance et suivi de référencement SXO — SEO

L’analyse de vos performances est aussi importante que leur mise en place. En définissant vos indicateurs de performance (KPIs), vous pouvez mesurer et modifier si besoin votre stratégie. Les algorithmes des moteurs de recherche sont changeants. Vos concurrents, comme vous, font eux aussi du SEO et du SXO. Vous devez les surveiller. Un suivi mensuel vous permet de réajuster si besoin et d’intervenir rapidement en cas de pénalités ou de spam.

Voici quelques outils d’analyse gratuits, fournis par Google pour suivre de près votre référencement :

  • Google Analytics.
  • Google Search Console.
  • Page Speed Insights.
  • Mobile friendly.
  • Google Optimize.

Voici d’autres outils d’analyse de KPIs et de logs. Ces logiciels sont payants, mais utilisés par tous les référenceurs SEO :

  • Screaming Frog pour le crawl et l’audit SEO ;
  • Ranxplorer pour la stratégie de mots-clés et votre positionnement ;
  • Seolyzer pour l’analyse de logs ;
  • Ahrefs et Majestic pour connaître les backlinks et ceux de vos concurrents ;
  • Yourtextguru pour l’optimisation de vos contenus web.

Avec tous ces outils (il en existe bien d’autres), vous saurez comment les internautes interagissent avec votre site internet et comment Googlebot voit votre site. Un dernier outil qui est le meilleur de tous, votre observation et votre intelligence. Vous, plus que les robots, pouvez prendre la bonne décision pour obtenir la meilleure stratégie d’optimisation SEO et SXO. Vous l’avez compris, le SXO n’est pas l’ennemi du SEO. Il ne va pas le remplacer. Le SXO marche de pair avec le SEO. En centrant toujours l’individu dans votre stratégie, vous avez l’assurance d’obtenir un meilleur positionnement dans la SERP de Google. Le référencement prend du temps, dépend de la concurrence et des algorithmes en constante mutation. L’expérience utilisateur placée au cœur de votre stratégie digitale est un gage de réussite et de visibilité optimale.

Alors, pour faire du bon travail de référenceur

Faites du SEO et du SXO